une délégation de Cap Malagasy sera en visite à La Réunion

13 personnes dont 2 représentants de la fédération nationale Fifata (Président et Directeur), 10 cadres de la structure de conseil agricole Cap Malagasy, 1 conseiller technique de Fert, agri-agence accompagnant le développement de Fifata et de Cap IMG_0727Malagasy seront en visite à la Réuinon du 18 au 25 Avril prochain. Une visite qui leur permettra  de découvrir d’autres expériences de structuration professionnelle agricole (services, gouvernance…) ; de créer une dynamique de cohésion entre les équipes salariées et élues de la future organisation de conseil agricole Cap Malagasy ainsi que des liens professionnels entre les organisations professionnelles malgaches et Réunionnaises ; et d’inspirer le développement et la professionnalisation de Cap Malagasy et de la fédération nationale Fifata au regard des expériences réunionnaises rencontrées.

Au programme : une rencontre producteurs et techniciens du groupement AVO,  de AOPFL, les membres, administrateurs et techniciens de coopératives de FRCA ainsi que d’autre structure travaillant dans la production et la commercialisation.IMG_0717

Cap Malagasy,membre du groupe Fifata

Fifata (Fikambanana Fampivoarana ny Tantsaha ou Association pour le Progrès des Paysans) est l’une des plus grandes Organisations Professionnelles Faîtière (OPF) à Madagascar. Fifata a été créée en 1989 par quelques centaines de producteurs désireux de construire ensemble les services indispensables au développement de leur métier de producteur. Elle a célébré ses vingt cinq ans le 29 septembre au 01 octobre 2014.Image1Durant ces 25 ans d’existence,    FIFATA n’a cessé de développer ses services aux membres et d’élargir ses  champs d’intervention. Elle a participé et a apporté ses regards paysans dans la mise en place de diverses structures offreurs de service, à l’instar du Cecam (Institution de microfinance), Ceffel (un centre de formation sur le conseil à l’exploitation familiale), collège agricole, le SIF (une plate forme de la société civile œuvrant dans le domaine du foncier) et Cap Malagasy (structure de conseil agricole).

Fifata a su capitalisé ses expériences en matière de service en mettant en place le groupe Fifata qui regroupe les producteurs (demandeurs de services) et les structures offreurs de services. Les membres du groupe Fifata ne sont pas forcement membre de Fifata. Association Fifata et groupe Fifata sont différents.IMG_0727

L’association Fifata est seulement pour  les producteurs. Par contre le groupe Fifata est une    espace de réflexion qui n’a pas de statut juridique mais qui cherche à       répondre aux besoins en services des producteurs membre de l’association Fifata. Ce dernier investi beaucoup aux services au bénéfice de ses membres qui compte          actuellement plus de 17 milles producteurs dans 10/22 régions de Madagascar.

Ces structures membres du groupe Fifata sont complémentaires. Le proverbe malgache dit « Zay tsy mahay sobika mahay Fatam-bary », c’est-à-dire que chacun a ses propres compétences qui les différencient des autres.

Cap Malagasy est le plus jeune de ces structures  membres du groupe Fifata. Mais son sujet est de plus en plus discuté à chaque réunion du groupe. Actuellement, Fifata envisage de mettre en place une commission de réflexion sur le conseil agricole au niveau du groupe et ce sera Cap Malagasy qui animera cette commission.

Depuis que Cap Malagasy a intégré le groupe, des sollicitations pIMG_0740ar les producteurs membres de Fifata  se multiplient en termes de conseils agricoles et méthodologies d’approches. A chaque fois que Fifata reçoit une invitation sur le thème conseil agricole, elle implique toujours Cap Malagasy dans la réflexion et préparation sur sa participation.

 

Recrutement

Bonjour à tous,
Ci-joint une offre de recrutement d’ 2 RESPONSABLES TECHNIQUE (H/F) (Réf : ProTanà-RT), 1 SECRETAIRE CAISSIERE (H/F) (Réf : ProTanà-SC), 14 CONSEILLERS AGRICOLES DE PROXIMITE (H/F) (Réf : ProTanà-CA), 1 CHAUFFEUR (H/F) (Réf : ProTanà-Cf), 2 GARDIENS (H/F) (Réf : ProTanà-Grd).
Cette offre est aussi parue dans les journaux
Midi madagasikara :
– le samedi 17 janvier 2015
– le mercredi 21 janvier 2015
– le samedi 24 janvier 2015
L’express de magadasikara :
– le samedi 17 janvier 2015
Merci de partager!

annonce recrutement protanà ou cliquez sur le lien en dessous pour telecharger

Annonce recrutement ProTanà 13-01-15 sol-1

les paysans leaders de la région Amoron’i Mania, en visite chez les leaders des fédérations et Fifata

1. VISITE CHEZ FIFATAM
– Nous avons été accueilli par le président de fifatam Mr Benoit ainsi que le directeur Mr Willy
-les discussions tournait autour des explications sur l’historique de fifatam et les services offIMG_1570erts par celui-ci d’un côté, et la relation binôme technicien élus, le partage de responsabilité, la prise de décision et le rôle des élus et des leaders d’un autre.
– Nous a frappés chez fifatam son stratégie sur la formation des relèves et la préparation des leaders potentielle. L’existence des leaders fifatam dans tous les organes de prise de décision telle que TTR, CROA, FIFATA, etc…pour plaidoyer en sa faveur.
2. Réunion des conseillers
• Échange entre les conseillers qui ont assisté à la formation de formateurs avec FLP et ceux qui n’ont pas pu y assisté
• Échange entre les méthodes de sélection et d’accompagnement de ces leaders
• Échange d’expérience et de point de vue sur l’accompagnement de ces leaders. Discussion sur le problème du conseillers de Marosoa qui est un nouveau conseiller.

3. Visite chez ITV
• Nous a accueilli Ando Faneva Ralandisonpaysans leaders de la région d'amoron'i mania
• Historique de ITV
• A été discuté l’importance de l’information en milieu rurale et le rôle des leaders concernant la gestion de l’information

4. Visite chez VFTV
• Nous a accueilli Rakotomalala vice-président de VFTV
• Présentation de VFTV
• La séance était plutôt centrée sur les conseils et orientation des leaders par rapport aux tentations qui pourrait submerger les leaders durant l’exécution de ses missions. la prise de responsabilité en tant que leader, non seulement dans l’OP mais surtout dans la société.

5. Visite chez CEFFEL
• Nous avons été accueillis par Jaquis.
• Cette visite a été un complément de connaissance pour les leaders afin qu’ils puissent bien connaitre le monde du groupe fifata. Puis aussi une sorte d’ouverture concernant leur choix d’exploitation.

6. Visite chez Fifata
• Nous n’avons pu parler avec le directeur adjoint de fifata Mr Ranoasy Parany qui nous a expliqué l’historique de fifata, le rôle de fifata cdans le politique de développement agricole, la vision de fifata qui est de défendre l’agriculture familiale qui permet d’améliorer les revenus des agriculteurs malgache ainsi que ses axes stratégiques.
• A été présenté aussi le groupe Fifata et la stratégie de fifata concernant la mobilisation des expertises de ces partenaires spécialisés membre du groupe.
• Un grand point a attiré l’attention des visiteurs : « la représentation » qui est le rôle principale des leaders de fifata. Ces leaders qui se battent pour l’amélioration des intérêts et de la condition de vie des paysans malgaches afin que les bailleurs, les partenaires et surtout l’état puissent développer des services adaptés à leurs besoins.
• Nous avons aussi pu échanger sur la vision de fifata concernant l’assurance et la retraite agricole, l’IMF, le redressement de l’environnement face à aux changements climatique qui est l’un des plus grand problèmes des agriculteurs.

7. Evaluation :
• L’évaluation a été généralement positive. Quelques paysans ont évoqué leur soif de devenir leaders et ont été très enthousiaste à la fin de la visite, certains ont été particulièrement conscient de l’engagement et la difficulté de mener des innovations et changements. La gravité des rôles des leaders a été plus claire. Nous pouvons dire que cette visite a été considérablement complémentaire à la formation qu’ils ont suivie par son ampleur essentiellement concrète et palpable lors des discussions avec les leaders de plus haute responsabilité et expérimenté.f
• Les conseillers sont plus précis sur la compréhension de leur rôle dans l’accompagnement de ses leaders afin de les aider à progresser. Nous avons pris le temps d’observer ensemble les comportements des leaders afin de mieux les connaitre afin de trouver la stratégie d’amélioration à entreprendre pendant le coaching.

l’identification, formation et accompagnement des leaders paysans de proximité

capiCap Malagasy a le plaisir de vous présenter la capitalisation des acquit concernant l’identification, formation et accompagnement des leaders paysans de proximité dans la région de Haute Matsiatra, Ihorombe et Amoron’i mania en 2012 et 2013.

Nous avons fait beaucoup d’effort aussi bien sur l’approche que sur la méthode de formation afin d’obtenir des impacts positifs, mais nous  sommes aussi convaincus qu’il ne suffit pas de former pour avoir un leader, c’est vrai ce que disent nos ainés: « la combinaison de la connaissance quotidienne et théorique dans la formation conduit le leader à l’acquisition d’une nouvelle connaissance, celle qui différencie chaque leader selon leur aptitude à instaurer le changement. »

Bonne lecture!

télécharger ici

OP Miray à Vohitrafeno : Un OP précurseur dans sa localité grâce a son réveille

Durant ces quelques années de travaille avec FERT, l’association Miray a obtenu divers formations entre autre la technique améliorer de l’élevage de poulet gasy et la riziculture. Pour cela la progression des filières d’activité des membres de l’association ont été de temps en temps observable et se différent les une avec les autres paysans de la même localité. Image5

De l’élevage traditionnel vers l’élevage améliorer.
Comme pour le poulet gasy, par le fait de la vaccination des voleils, ils ont été supportés toutes sortes des épidémies qui ravageaient l’élevage chaque année, de plus ses multiplication ont été si rapide grâce aux bons traitements tant pour leurs habitation que leurs nourritures.

Prenons exemple Mr Radomy, il est déjà membre de l’association dès le début de sa création. Il a été déjà éleveur de poulet gasy alors mais juste pour un simple plaisir seulement, c’est-à-dire, les poulets sont libres et ils se nourrissent eux même.

Mais après la visite d’échange à Andonaka avec le président, au bout de quelques mois d’adoption de cette nouvelle technique d’amélioration, Mr Radomy a été observé ses nécessités, la multiplication de ses poulets est très visibles, environs vingtaine à présent si seulement quatre survivant de l’épidémie au départ, de plus les poulets sont bien sécurisés et bien surveillés dont la crainte de la disparition est contrôlé.
Mr Radomy a été satisfait et convaincu que cette filière peut être considérée comme une source de revenus stable et permanente que ne le lui pense pas auparavant.

Cette réussite surprennent ses voisins dont une tache d’huile se rependu. Pour cela, une augmentation des membres de l’association est observable, de neuf auparavant, dix huit actuellement.
De la SRT à la SRI et SRA
Depuis plus de décennie, le paysan de vohitrafeno a pratiqué la riziculture mais d’une manière traditionnelle. Au bout de quelques années de l’arrivé du FERT dans cette commune, une transformation voir un changement a été observable dans quelques champs de culture actuellement particulièrement de tous ces qui ont membres de l’association Miray.
Pour Mr Ravelo, président de l’association, il a observé déjà la nécessite de la SRI au bout de ces quelques années de pratique seulement ; comme la réduction de semence d’un coté mais augmentation de rendement de l’autre coté, de plus il y voit la réduction des temps d’attente pour le repiquage au lieu d’environ un mois avant, juste huit jours seulement depuis l’adoption de cette nouvelle technique dont cela lui apporte une avantage et de lui permet de faire d’autre activités pendant la saison cultural.

Nirindra ANDRIAMAHATSIARO

L’AFD en visite aux actions de conseil agricole de proximité dans la commune d’Antsapanimahazo, Région Vakinankaratra à Madagascar.

Madame Anne Legile, chargée de projets Afd, basée en France accompagnée par Madame Laure Quetin Chargée de projets développement rural, environnement et pêche Afd à Madagascar sont venues visiter et constater l’action du Conseil Agricole de Proximité et son intérêt pour les producteurs, dans la Commune d’Antsampanimahazo District de Faratsiho, région de Vakinakaratra. Cette visite leur a permis à la délégation de discuter avec quelques cadres de Cap et de VFTV, deux conseillers et quelques représentants d’une Organisation paysanne de base dénommée SAFIDY (OP féminine). Les délégations de l’AFD sont intéressées sur: Profil du conseiller (technicien agronome) Méthodes de travail (diagnostic, diffusion technique, structuration des producteurs par filière) Les outils de travail du conseiller (sur l’animation et sur la diffusion technique) Portage actuel du conseil (à 100% par Fert via projet et sur fonds propres) Zones d’interventions de Cap Objectif de la structure Cap. Durée de la structuration de Cap. En gros, la visite est très instructive et riche en échange.IMG_1687 IMG_1693 IMG_1709

Mission d’accompagnement de Cap Malagasy par Anne Lhériau du 23 au 24 Septembre 2013

Anne Lhériau, attachée de DireIMG_1584ction et chargée de communication de Fert, (basée à Paris) a réalisé une mission d’accompagnement des entités de Fert à Madagascar au mois de septembre 2013.

Sa mission s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Pronut, cofinancé par l’union européenne, et vise à apporter une expertise (compétences et exexpériences) dans le domaine de la communication auprès de Fert Madagascar et des structures partenaires du projet Pronut, à savoir :

– Fert, coordination Pronut et Fert Représentation à Madagascar,

– Cap Malagasy, structure informelle accompagnée par le projet Pronut,

– Fifata, organisation paysanne faitière et partenaire du projet Pronut en apportant le regard paysan.

– Les collèges agricoles et le Ceffel, partenaire privilégié de Pronut sur les actions de formation et d’expertise sur les filières horticoles.

Anne Lhériau a donné des formations sur la communication et sur la gestion d’une base de données contacts à partir d’un modèle adapté préexistant dénommé Iris et d’un module de formation aux représentants des entités citées ci-dessus. Par ailleurs, Cap Malagasy a bénéficié particulièrement de 2 jours d’accompagnement plus poussé.

Cap Malagasy dispose déjà d’avancées significatives en termes de communication interne (note faits marquants, réunions de coordination, utilisation de logiciels de mise en réseau d’informations avec Dropbox), et plus récemment en communication externe (blog, newsletter…) et souhaite se professionnaliser davantage ;

Une journée de visite des activités sur terraiIMG_1570n a permis à la missionnaire de comprendre davantage les approches de Cap et les effets du conseil agricole de proximité dans le milieu rural. En tant que chargée de communication, elle a tout de suite suggéré à Cap de partager les success stories sur les effets des actions de conseil auprès des producteurs de façon plus convaincante en :

– Présentant le vécu du paysan ou de la structure avant et après le conseil ;

– Montrant la démarche et les progrès, c’est-à-dire le dynamique de  travail ;

– Illustrant la stratégie des structures ou le métier du conseiller par des photos parlantes.

A part le success story, nombreux sont les points discutés avec elle sur la stratégie de communication de Cap malagasy : le développemen   t de la communication interne et externe.

Selon elle, l’essentielle est d’entretenir l’information en interne et bien distinguer les niveaux d’information pour la communication externe. Il s’agit d’une part, de ce qui touche l’institutionnel c’est-à-dire la spécificité de Cap qui le différencie des autres structures et d’autre part, le métier de Cap c’est-à-dire les services, les produits que Cap peut offrIMG_1555ir.IMG_1642

par capmalagasy
Image

Mission d’accompagnement de Cap Malagasy par Anne Panel du 28 au 29 juin 2013

visite GCV par Anne Pannel (Sandrandahy)Anne Panel, la directrice de Fert a réalisé une mission d’accompagnement des entités de Fert à Madagascar au mois de juin 2013. Elle a passé 2 jours avec l’équipe de Cap Malagasy en compagnie de Solange Rajaonah, la représentante de F ert à Madagascar et de Joseph Pouzoullic, l’assistant Technique de Fert à Madagascar:

– Une journée de terrain dans la commune rurale de Sandrandahy leur a permis de constater la progression sur la structuration des producteurs par filière. Dans la démarche de Cap Malagasy, la structuration est une étape de professionnalisation des paysans. Au bout de 2 ou 3 ans d’accompagnement technique et socio organisationnel des producteurs, leurs besoins évoluent et demandent des accompagnements plus poussés. Ainsi, ils se regroupent par filière pour mieux identifier leurs besoins en accompagnement et développer des services répondant à leurs activités.

Comme le cas de l’Union « Santatra », qui est une union des producteurs de riz créé en 2012 suite aux appuis conseils octroyés dans la commune de Sandrandahy. Elle regroupe 150 producteurs de riz. L’approvisionnement en intrants et en matériels agricole des membres ainsi que la gestion post récolte font partie de leurs priorisations.

Cap Malagasy n’agit pas seul dans l’accompagnement de ces producteurs mais travaille en collaboration avec Fifatam, une fédération des producteurs en Amoron’i Mania, qui offre des services auprès de ses membres, comme les formations, l’approvisionnement en semence, en vaccin, ect …IMG_1054

–          La deuxième journée a été consacrée à une réunion de réflexion qui a permis à Cap Malagasy de présenter sa stratégie de développement : les démarches, la communication interne et externe, la gestion des ressources humaines et financières. Anne Panel a encouragé l’équipe à continuer les efforts et elle a proposé une modèle économique qui permettra à Cap de pérenniser son action.

Par Christian RAMARATSIALONINA

par capmalagasy